Menu

Les Cercles Citoyens

Il ne sert à rien de réclamer au gouvernement ce que l’on n'obtiendra jamais. En conséquence, plusieurs programmes citoyens ont été construits pour les présidentielles dont le nôtre, Concorde 17.11, qui a largement contribué à l’élaboration d’un programme commun appelé programme des programmes.

Les solutions existent pour améliorer notre vie, redonner du pouvoir d’achat, préserver nos acquis sociaux, réindustrialiser notre pays, restaurer nos territoires, revisiter notre système pour qu’adviennent les jours heureux… Mais tout cela n’est pas à l’ordre du jour du gouvernement.

Nous souhaitons qu’un programme citoyen accède à la présidentielle mais les élections législatives sont aussi un chantier à mener. Il nous faudra investir le parlement.

Faute du marketing politique puissant dont disposent les partis "autorisés", il nous faut continuer d’informer sur les sujets qui nous unissent et qui fondent notre engagement : qui détient la dette ? Qui écrit les directives qui imposent aux dirigeants français de détruire nos services publics ? Qui tirent les fils de ces marionnettes inconséquentes ? Bref, à qui profite le crime ?

Certains diront que nous sommes contre tout, en état de défiance permanente, le soupçon rivé au corps, agrégés en paranoïa… Mais nous savons - et vous le savez aussi - que le système financier concentre la source de toutes les dérives de nos sociétés. Dérives sociales, sociétales, environnementales, et entretient tous les vices des communautés humaines : consumérisme, individualisme, radicalismes de toutes sortes.

En fait, nous ne faisons que suivre jusqu’au bout et en toute conscience le fil de la lame mortelle que le système financier fiche chaque jour plus profondément dans nos aspirations au bonheur et à la joie, aux fraternités et à la concorde entre citoyens !!!

Depuis des années, sous l’égide de Solidarité et Progrès, les Cercles Citoyens sont un des lieux où se cristallise le plus clairement cette conscience aiguë des malaises du monde et la recherche des solutions indispensables, vitales.

Venez rejoindre les Cercles Citoyens pour des actions nationales collectives, que vous soyez sans étiquette, membres de mouvements citoyens politiques, d'associations, de collectifs…

  • Hypocrisie des programmes fantoches : Sans Pouvoir de Création Monétaire, nul Salut

    Hypocrisie des programmes fantoches : Sans Pouvoir de Création Monétaire, nul Salut

    Programme politique, projet de gouvernement, discours de politique générale, gouvernance vertueuse… Voilà la titraille affichée par les politiciens qui prétendent porter sur leurs épaules le destin de la France et des Français, épaules justement...
  • Nous sommes le mur et la distance

    Nous sommes le mur et la distance

    Pour parler de nous et de notre mouvement - nous l'avons fait au début -, nous parlions de nos difficultés à vivre décemment, de nos problèmes d'argent, de survie, du syndrome du frigo vide, du déclassement social, et, pour faire court, de notre...
  • Mais qui détruit la République ?

    Mais qui détruit la République ?

    Quand des patients décèdent dans les couloirs des Urgences (-5 milliards sur le budget de la sécurité sociale - Loi de Finance 2018 ), Quand les infirmières et les personnels de santé n’en peuvent plus de devoir dispenser des soins à l'abattage, Quand des...
  • Désir d'union dans les ténèbres

    Désir d'union dans les ténèbres

    Les appels à l’union des Gilets Jaunes ont été nombreux dès les premiers jours. L’émergence spontanée du mouvement, sa jeunesse ensuite, son hétérogénéité parfois n’ont pas permis que ces appels soient entendus et couronnés de succès. Pour autant, les...

Parmi tant d’autres, les 800 salariés de Bridgestone à Béthune sont promis au chômage.

Parmi tant d’autres, puisque les fermetures d’entreprises se succèdent sans que personne ne semble rien y pouvoir ni vouloir faire, et en premier lieu le gouvernement.

Que l’on ne vienne pas arguer des circonstances sanitaires pour expliquer/excuser ces désastres sociaux et humains. De longue date, la plupart des fermetures d’entreprises se déroule sur un schéma bien rôdé, cautionné par les autorités elles-mêmes.

Il ne s’agit pas ici de petites entreprises qui laisseront, avec ses salariés, une direction malheureuse dans le dénuement. Non. Il est de notoriété publique que les directions concernées organisent la déchéance sociale pour mieux délocaliser et mieux profiter.

Mais s’il ne s’agissait que de profit…

L’an dernier, le gouvernement et les collectivités locales subventionnaient encore cette entreprise sur la base, entre autres, des exonérations dites CICE. Subventions gratuites, sans contrepartie, à l’aveugle : un acte de foi donc. La direction a pris l’argent et, ce faisant, mentait en affirmant ne pas vouloir fermer son site.

Mensonge, grivèlerie et vol donc de la part de Bridgestone ; Naïveté, crédulité et incompétence (ou complicité) de la part des autorités.

Mais s’il ne s’agissait que d’escroquerie…

La délocalisation, pensée bien en amont - puisqu’on en connaît déjà la destination : la Pologne et la Hongrie –, s’est vue nantie de subventions européennes sur la foi de créations d’emplois vers ces pays. Gagnante sur tous les tableaux et à tout coup, la direction de Bridgestone prend encore de l’argent, cette fois-ci auprès de l’UE et auprès des pays hôtes.

Roublardise et cupidité de la part de Bridgestone ; Duplicité de la part des autorités européennes.

Mais s’il ne s’agissait que de faire les poches des contribuables…

Pour finir en apothéose, ajoutons que l’argent des subventions européennes ratissé par Bridgestone provient en partie des cotisations de la France à l’UE – à concurrence, rappelons-le, de 20 %-.

Ainsi donc, les pleureuses de tout bord (LREM, LR, PS, EELV, LFI, RN, syndicats, etc.), mais toujours européistes !, venues au chevet des 800 salariés ont non seulement cautionné mais financé le processus diabolique qui les entraîne vers le déclassement et la misère sociale.

Rire narquois de la part de Bridgestone ; Aveuglement idéologique et hypocrisie de la part des élus français.

Mais s’il ne s’agissait que de trahison…

A la fin, ceux qui font les frais de ce jeu de bonneteau - où des millions d’euros de subvention font office de dame de cœur - sont toujours les mêmes : les salariés jetés au chômage et les contribuables qui, malgré eux, financent la manœuvre.

Ceux qui s’en tirent ? Les patrons sans scrupules et les élus qui s’en lavent les mains en faisant la grimace pour le spectacle.

Le mouvement Concorde 17.11 entend, par la seule arme à sa disposition qui est l’expression publique, dénoncer non seulement le traitement indigne qui est infligé à des travailleurs honorables par une direction sans scrupule et sans morale, mais aussi dénoncer les hypocrisies et trahisons dont sont coupables les élus et représentants français.

A moyen de mensonge, de duplicité, de tromperie et de complicité, ils œuvrent au démantèlement des industries françaises sur la foi d’une idéologie ultralibérale qui favorise l’enrichissement de charognards indignes au détriment de leur propre peuple.

En conséquence, nous accusons les élus et représentants français de forfaiture contre la nation.

L’urgence est à l’instauration d’un nouvelle France débarrassée de ces manipulateurs corrompus, vivants à nos frais pour leur seul bon plaisir.

A cette fin, Concorde 17.11 œuvrera pour barrer la route en 2022 à la reconduction d’un candidat complice des politiques menées dans notre pays depuis 50 ans.

Concorde 17.11 présentera en 2022 un candidat issu du peuple pour que la France recouvre sa souveraineté totale.

Aux côtés de Concorde 17.11, faisons le nombre pour qu’advienne un avenir souhaitable à nos enfants et renouer avec les Jours Heureux.

Page Facebook : https://www.facebook.com/Concorde17.11

Groupe Facebook : https://www.facebook.com/groups/Concorde17.11

Site web : https://concorde1711.com/index.php